L’histoire de notre AMAP Saint-Leu

Notre association est née le 7 avril 2011 lors d’une présentation de l’exploitation d’un jeune et  nouveau maraîcher au domaine Saint-Leu. Un groupe de personnes intéressées par cette nouvelle production de légumes issus de l’agriculture biologique souhaitait pouvoir soutenir ce jeune producteur tout en profitant de la récolte saine et locale. Sous l’impulsion de Noëlle Lezéan, quelques personnes se proposent de créer l’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne de Domaine de Saint-Leu.

L’AMAP Saint-Leu s’est créée avec le maraîcher certifié Bio, Jéremy Levacher en 2011.

Le succès est immédiat : fin 2011, 42 adhérents et 20 personnes sur liste d’attente. La croissance de notre association est rapide et affiche une progression du nombre d’adhérents à 63. Une mini-tornade au printemps 2012 vient ravager les plants des légumes d’été. Une trentaine d’adhérents démissionne à la fin de l’année 2012. En 2013, Jérémy reconstruit de nouvelles serres et l’AMAP Saint-Leu se diversifie en proposant des produits laitiers Bio… tout redémarre avec 32 adhérents en avril 2013. Aujourd’hui, les adhérents sont satisfaits d’avoir soutenu Jérémy dans les moments difficiles. L’année 2014 va voir de nouveaux projets se réaliser pour l’AMAP Saint-Leu avec un nouveau site we, un nouveau calendrier d’adhésion de fin mars à début avril, plus adapté à la production des légumes, une nouvelle diversification avec un producteur de fruits Bio, les aménagements du local des livraisons.


Entre 2016 et 2017, Jérémy étant parti vers de nouvelles contrées, nous avons  contractualisé avec les paniers bio du Val-de-Marne en attendant l’arrivée des nouveaux maraîchers bio sur le domaine de Saint-Leu. « Les paniers bio du Val-de-Marne » produits et conditionnés par Val Bio Ile-de-France, structure d’insertion par l’activité économique qui permet le retour vers l’emploi de personnes en difficultés économiques.

Début 2018, l’activité de notre AMAP a repris de plus belle avec l’arrivée de notre maraîchère Murielle Le Bihan ainsi que Stéphane Disdey qui fournit l’AMAP en oeufs (voir leurs portraits sur le site de l’agence des Espaces Verts)